Casyopée - Convergente ou divergente ? Quelques travaux d'élèves
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.
 
Ils l'on dit :   J'ai traité des exercices d'optimisation avec Casyopée. Il permet pour ce type de recherche une disparition presque complète de l'énoncé, l'élève arrivant à des résultats qu'il démontrera ultérieurement. Le logiciel permet de plus de réinvestir des stratégies de base.   Un enseignant
Ils l'on dit :   Casyopée est plus rapide et plus commode qu'une calculatrice…. On a en même temps le côté géométrique et algébrique du problème. On voit mieux comment une fonction « réagit ». C’est pratique et intéressant.    Une élève
Ils l'on dit :   Casyopée permet de faire les calculs facilement d’une dérivée, de factoriser, de calculer les zéros… et d’avoir à côté dans la même fenêtre un graphique de la fonction. Il permet sur un problème géométrique de pouvoir établir des variables qui pourront ensuite servir pour étudier le problème par des fonctions…   Une élève
Ils l'on dit :   Casyopee est une application puissante utile à la fois pour les étudiants et les enseignants Il vous permet d'utiliser divers outils d'exploration et de modélisation, dans le but d'étudier ou d'enseigner des fonctions mathématiques.   Softpedia
Ils l'on dit :   Casyopee a beaucoup de fonctionnalités. Il existe une aide pour prouver les propriétés d'une fonction et une fonctionnalité pour l'écriture de rapports HTML qui comprennent les fonctions mathématiques. Casyopee garantit les progrès en mathématiques de ses utilisateurs.   phpnuke.org
Ils l'on dit :   Hormis les nombres, la notion de fonction est la plus importante en mathématiques.   David Hilbert
Ils l'on dit :   La notion de fonction est présente dans toutes les disciplines scientifiques, mais aussi dans la vie courante. Notre expérience d’enseignants nous prouve quotidiennement qu’il pose problème pour de nombreux élèves. Les situations avec Casyopée sont également utilisables en dehors d’un environnement technologique et chacun pourra réfléchir sur sa pratique professionnelle.   Une universitaire

Voici les rapports préparés par deux groupes lors de la phase 2 où les élèves confrontent les méthodes et les résultats obtenus par chacun lors de la phase 1.

Le premier groupe a tiré parti de la tâche B pour élaborer une preuve. Le théorème des gendarmes est correctement utilisé, mais la majoration résulte d'une observation graphique. Les élèves notent que pour la tâche C (groupe 3), où des valeurs approchées sont obtenues grâce à une relation de récurrence, le résultat n'est pas cohérent, sans plus.

Le second groupe se limite au constat de cette différence. Il détaille davantage les méthodes d'étude et les difficultés possibles. La méthode de la tâche C leur paraît plus fiable que le calcul formel qui leur a donné seulement les premières valeurs et que la calculatrice "qui ne donne que des valeurs approchées".

Dans les deux cas, le caractère approché du calcul par récurrence n'a, semble-t-il, pas été mis en évidence. Il y a donc matière à réflechir pour la synthèse !

Premier groupe

Second Groupe


Date de création : 28/03/2018 - 21h20
Catégorie : -
Page lue 539 fois